Dans la presse


"«Qui es-tu pour avoir assassiné mon amoureux ? » Cinq ans après la tragédie au cours de laquelle est mort Georges, l’homme de sa vie, Maryse Wolinski reprend la plume. Dans Au risque de la vie, titre emprunté à une phrase de la philosophe Simone Weil, elle la trempe dans l’encre du deuil et de la douleur avec une lucidité qui touche. Adressé en partie à Chérif Kouachi, dont elle reconstitue le parcours sanglant, c’est le récit d’une longue nuit, commencée le 7 janvier 2015 après l’ultime phrase que lui lance le dessinateur, « Chérie, je vais à Charlie », et obscurcie encore par le déclenche..."

Cliquez ici pour lire l'article en ligne

"Maryse Wolinski est une femme brisée. Cinq après les attentats de Charlie Hebdo, la douleur causée par l’absence de George, son époux, assassiné par Chérif Kouachi, reste intacte. Une douleur incommensurable ravivée à l’approche du procès dont elle n’attend pas grand-chose, comme elle l’explique à nos confrères du Point. 

« Il va s’agir d’établir le degré de responsabilité de chacun des complices dans l’attentat, mais on ne va pas dire pourquoi l’attentat a eu lieu, pourquoi on a retiré, en novembre, les policiers qui étaient devant Charlie Hebdo, souffle-t-elle, Georges me disait qu’il allait se passer quelque chose, il répétait sans cesse : ‘Qu’est-ce que tu vas faire quand je ne serai plus là ?’ Le standard recevait quand même cinquante menaces de mort par jour. Je voudrais que la vérité soit dite mais on m’a prévenue : ‘Madame Wolinski, ce n’est pas à ce procès-là que vous allez assister' ». Lire la suite en ligne, en cliquant ici !


Télévision


Le 7 janvier 2015, la vie de Maryse Wolinski a chaviré lorsque les balles d’une kalachnikov ont emporté son "amoureux", le dessinateur Georges Wolinski / Le retour de l’influence française au Moyen-Orient n’est pas sans risque / Un tiers du budget du plan de relance a été alloué à la rénovation thermique des bâtiments et à la décarbonisation des entreprises : verdissement de façade ou véritable transition écologique ?

Le samedi, "28 Minutes" continue avec Renaud Dély, Hélène Roussel et Jean-Mathieu Pernin !

Après Charlie : l’impossible reconstruction de Maryse Wolinski
Le 7 janvier 2015, la vie de Maryse Wolinski a chaviré lorsque les balles d’une kalachnikov ont emporté son "amoureux", le dessinateur Georges Wolinski, dans la rédaction de "Charlie Hebdo". Cinq ans après les attentats meurtriers, alors que le procès vient tout juste de commencer, Maryse Wolinski raconte la lutte qu’elle mène toujours pour trouver la paix après l’horreur. La douleur insoutenable, l’absence et le manque après presque 50 ans passés aux côtés de son mari, l’impossible reconstruction et l’irruption d’un cancer… Dans "Au risque de la vie" (éditions du Seuil), l’écrivaine affronte cet après-Charlie et se libère enfin de l’ombre pesante de Chérif Kouachi, l’un des terroristes qui l’a condamnée à une vie sans Georges. Découvrez le portrait de Maryse Wolinski sous la plume de Philippe Ridet.